Rejoignez mon équipe créative !

Rejoignez mon équipe créative ! Devenez démonstratrice avec Laurence

samedi 5 janvier 2013

Les origines du scrapbooking

Bonjour,
pour aider mon amie Fanny j'ai fait des recherches et rédigé un article sur les origines du scrap. Je me suis dit que je pourrais en faire profiter les lecteurs de mon blog également ;)

Bonne lecture !
L'histoire du scrapbooking

Les origines :

A partir du XVème siècle, des « livres communs », populaires en Angleterre, sont apparus comme un moyen de compiler des informations comme des recettes, des citations, des lettres, des poèmes et plus encore. Chaque livre est unique et répond aux intérêts particuliers de son créateur.
Les albums d'amitié sont devenus populaires au XVIème siècle. Ces albums ont été utilisés un peu comme les annuaires des temps modernes, où des amis ou des mécènes entraient leurs noms, des titres et des textes courts ou des illustrations à la demande du propriétaire de l'album. Ces albums ont souvent été créés comme des souvenirs de tournées européennes et contenaient des souvenirs locaux, y compris des armoiries ou des œuvres d'art commandées par des artisans locaux. 

File:The Right Hon Viscountess Kirkwall Anna K 1795 to 1834 Wagner, Anne Author.jpg
Une page de l'album d'amitié d'Anne Wagner, Angleterre, début XIXème.

À partir de 1570, il est devenu à la mode d'intégrer des planches en couleurs représentant des scènes populaires tels que costumes vénitiens ou scènes de carnaval. Ces planches étaient vendues spécifiquement comme embellissements pour les albums. 
En 1775, James Granger a publié une histoire de l'Angleterre avec plusieurs pages vierges à la fin du livre. Ces pages ont été conçues pour permettre au propriétaire de l'ouvrage de personnaliser le livre avec ses propres souvenirs.
En outre, les albums d'amitié et les annuaires scolaires permettent aux jeunes filles des XVIIIe et XIXe siècles de partager leurs connaissances littéraires, et leur donnent l'occasion de constituer leur propre dossier d'histoire personnelle.

File:Anne Wagner Sappho by Felicia.jpg
Une page de l'album d'amitié d'Anne Wagner avec le prénom de sa nièce (Felicia), Angleterre, début XIXème.

Avec l'avènement de la photographie moderne (Joseph Nicéphore Niépce en 1826), puis l'invention de la photographie sur papier (George Eastman fin des années 1880) et la production de masse du Kodak Brownie (1900), un appareil conçu pour être simple et bon marché, la photographie devient accessible à un public toujours plus large. Cette démocratisation de la photographie a donc permis l'introduction des photos dans les albums personnels. 
http://a4.idata.over-blog.com/350x185/4/42/67/20/images-stories-img_expositions-albums_2011.15-350x185.9375.jpg
Album de famille, XIXème, France
Le mot "scrap" apparaît au XIXème siècle.
Il désignait alors des coupures de journaux et des morceaux de papiers colorés et utilisés pour décorer et personnaliser les albums.

Dans les albums anciens, les photos sont montées avec des coins photomontage, on y retrouve des annotations concernant le lieu et la date de la prise de vue. Ces albums contiennent souvent des morceaux de souvenirs tels que des coupures de journaux, des lettres, des tickets, etc. Le scrapbooking est né !


Album présenté lors de l'exposition « Albums de famille – Images de l'intime »



Le scrapbooking moderne

Le scrapbooking tombe en désuétude après la première guerre mondiale. 
En 1976, la généalogie devient un vrai phénomène de société aux Etats-Unis après la publication du livre d'Alex Haley, "Roots". S'en suit un regain d'intérêt pour le scrapbooking : les Américains sont impatients de connaître leurs ancêtres et de présenter leurs recherches dans leurs albums. 
Le scrapbooking redevient populaire à partir de 1980 aux Etats Unis où les Mormons exposent leurs scrapbooks lors de la convention internationale de généalogie à Salt Lake City. Dès lors les premières « cropping parties » font leur apparition : les scrappeurs (personnes qui pratiquent le scrapbooking) s'échangent techniques, idées et astuces. 
 
Il faudra attendre la fin du XXème siècle, pour que le scrapbooking s'exporte en France et en Belgique, grâce à la traduction d'ouvrages, de magazines et de sites internet.


Page de mon album "Canada printemps 2004", France, réalisée en 2004
Page de mon album "Québec février 2011", France, réalisée en 2012

Le Scrapbooking en chiffres

- Plus de 4 millions de femmes aux États-Unis se considèrent comme scrappeuses.
- Plus de 4% de toutes les femmes aux États-Unis ont fait scrapbooking traditionnel. Avec des millions d'autres qui réalisent des livres de photos divers, mais qui ne se considèrent pas comme scrappeuses.
- Le scrapbooking est une des plus grandes catégories dans l'artisanat et l'industrie du passe-temps et il est maintenant considéré comme le troisième plus populaire en Amérique.

(je n'ai trouvé aucune statistique disponible pour la France ou l'Europe)

Lolascrap

Sources :
Exposition « Albums de famille – Images de l'intime », septembre 2011, Musée Nicéphore Niepce, Chalon sur Saône

1 commentaire:

  1. merci Laurence pour cette belle recherche, on en apprend un peu plus.

    RépondreSupprimer